On a mis des experts au monde, on devrait peut-être les écouter

De jeunes joueurs scandinaves comme le Finlandais Kasperi Kapanen, champion des JO de la Jeunesse en 2012 à l'âge de 15 ans, ont profité chez eux de l'expertise canadienne. Photo: Getty Images / Tan Thiam Peng/CIO
 
De jeunes joueurs scandinaves comme le Finlandais Kasperi Kapanen, champion des JO de la Jeunesse en 2012 à l'âge de 15 ans, ont profité chez eux de l'expertise canadienne. Photo: Getty Images / Tan Thiam Peng/CIO

Un peu partout au Canada, des experts en élaboration de modèles sportifs se mordent les joues lorsqu'ils lisent, par exemple, que les pays scandinaves détiennent une bonne avance sur les Canadiens en matière de science du sport ou de développement individuel de l'athlète. Dans les faits, les Scandinaves reprennent très souvent les idées des Canadiens.

En début de semaine, après avoir lu ce texte sur la troisième conquête d'affilée de la Finlande au Championnat mondial junior et sur le modèle de hockey finlandais, André Lachance a eu le réflexe de me téléphoner. « Beaucoup d’améliorations apportées dans les systèmes sportifs scandinaves sont le fruit de recommandations faites par des experts canadiens », m’a-t-il expliqué.

À l’autre bout du fil, la mâchoire a failli me décrocher.

Plus...